Mpedia.fr : quand les professionnels de l’enfance nous conseillent

Coucou les Zibood’chou !

Connaissez-vous le site Mpedia.fr ? Non ? Alors n’hésitez pas à l’ajouter à vos favoris ! Pour nous les parents, c’est une mine d’or d’informations fiables et de conseils utiles puisqu’ils émanent de professionnels : des médecins spécialistes de l’enfance, des pédiatres.

Le site propose des articles sur des sujets d’actualité, d’autres « de fond » sur des thèmes importants et contient aussi des vidéos à but éducatif, informatif, explicatif.

Il nous informe sur les phases de développement de notre enfant et nous conseille sur les pratiques à adopter dans diverses situations pour nos enfants de 0 à 6 ans mais également durant la grossesse.

Un forum permet aux parents de poser leurs questions aux pédiatres qui y répondent mais également de poster des témoignages.

59761_212664712210635_1703780993_n

Il est également possible de saisir en ligne les informations du carnet de santé de son enfant pouvant ainsi générer des alertes pour les prochains rendez-vous médicaux, les rappels de vaccination …

Créé par l’AFPA (Association Française de Pédiatrie Ambulatoire), Mpedia.fr est la nouvelle référence en terme de site relatif à la petite enfance sur la toile.

Illustration de Fanala

Prévenir et soigner les petits maux de la grossesse

Bonjour les Zibood’choux !

Aujourd’hui, nous allons aborder le sujet des petits maux et désagréments qui touchent les femmes enceintes tout au long des neuf mois d’attente du futur bébé.

Bien sûr, on ne peux que commencer en parlant des nausées, même si toutes les femmes ne les ressentent pas. Un remède simple consiste à les prévenir en mangeant. En effet, elles arrivent souvent le matin au réveil car la future maman a le ventre vide. Aussi, pourquoi ne pas disposer un petit paquet de gâteaux sur la table de chevet pour éviter de se lever le ventre vide. Bien sûr, il ne s’agit pas de manger constamment car une trop grande prise de poids n’est pas à conseiller, mais en mangeant à sa fin, dès le réveil et régulièrement sans sauter de repas, les nausées devraient être moins présente et disparaître dès les premières bouchées.

La fatigue, apparaît elle aussi bien souvent au premier trimestre de la grossesse pour s’estomper ensuite, avant de faire son retour en force au cours des derniers mois. Sachant que le sommeil nocturne d’une future maman est souvent perturbé et aléatoire, le conseil pour lutter contre la fatigue est de dormir, quand c’est possible, dès que les signes de fatigue se manifestent. Il ne faut donc pas hésiter à faire des siestes et à consulter un médecin qui vous prendra la tension car celle-ci peut souvent chuter au début d’une grossesse et il vaudra mieux, dans ce cas, prévoir un arrêt de travail pour les futures mamans actives. Les moments les plus fréquents pour les baisses de tension chez les femmes enceintes se situent en moyenne à un mois et demi de grossesse.

L’émotivité, le stress et les sautes d’humeur sont légion pendant une grossesse à cause des modifications hormonales. Il ne faut pas hésiter à exprimer ses sensations, à parler de ses contrariétés afin de les évacuer. L’homéopathie est également un bon moyen de soulager son angoisse. Par exemple, une future maman stressée par la perspective de l’accouchement pourra prendre du Gelsémium. Pour en savoir plus, consulter un médecin-homéopathe ou demander conseil à son pharmacien.

578116_227162557427517_1115028883_n

A partir du second trimestre de grossesse, les femmes sont souvent gênées par des remontées acides fort désagréables. Pour prévenir leur apparition, mieux vaut éviter de manger trop gras, trop épicé ou trop sucré. En adoptant une bonne hygiène alimentaire et en mangeant équilibré sans excès d’assaisonnement, ces remontées ne devraient pas être fréquentes. Bien sûr, les aliments acides tels que les agrumes ne sont pas non plus conseillés.

Enfin, dans les derniers mois de la grossesse, surviennent les sensations de jambes lourdes. On peut les atténuer en surélevant ses pieds à l’aide d’un coussin lorsque l’on est en position allongée. Il existe également des gels défatiguants mais il faut faire bien attention à la composition de ces derniers. Préférez les gels spécifiques aux femmes enceinte ainsi que les produits Bio exempts d’huiles essentielles car certaines sont à proscrire pendant la grossesse.

En résumé, le moment de la grossesse est une période où il faut se chouchouter et être à l’écoute de son corps et de ses sensations mais pour une femme, enceinte ou non, prendre soin de soi est toujours un plaisir !

Illustration de Fanala

Les enfants et leurs animaux

Bonjour les bouts de chou !

Aujourd’hui, nous allons parler de nos animaux domestiques et de leur relation avec nos enfants. Ce n’est un secret pour personne, les enfants adorent les animaux et réclament bien souvent à leurs parents d’en adopter un … ou plusieurs ! Outre la relation de complicité qui se tisse entre un enfant et son animal, ce dernier aide également l’enfant à grandir, se responsabiliser, apprendre le respect et la tolérance.

Toutefois, adopter un animal est un engagement à plus ou moins long terme selon le type d’animal. C’est une considération à ne pas négliger au moment du choix d’un petit compagnon pour votre (ou vos) enfant(s). Pour un animal à courte durée de vie comme le hamster par exemple, la question de du deuil est aussi à prévoir et anticiper. Selon l’âge de l’enfant et ce qu’il a vécu, il se peut même que ce soit son premier contact avec cette notion de mort. Aussi, quelles soient positives on négatives, les émotions que l’enfant va vivre au contact de l’animal sont intenses et riches en enseignements.

Selon le mode de vie de la famille, le caractère de l’enfant, le type de logement dans lequel vous vivez, vous ne choisirez pas le même animal. En effet, un gros chien sera incompatible avec un petit appartement, un animal peureux cohabitera difficilement avec un enfant très vif, un chien ne pourra pas rester seul un week-end entier si vous partez souvent et que vous ne pouvez pas l’emmener… Autant de paramètres à prendre en compte avant de s’engager.

986538_10201554989139212_49467745_n

Tout d’abord, selon l’animal que vous souhaitez acquérir, établissez un budget car les croquettes d’un gros chien coûtent plus cher que celles d’un petit par exemple, les frais de toilettage aussi, etc … Les animaux de compagnie se révèlent être un gros budget dans la vie des familles donc mieux vaut anticiper les frais de départ (coût d’achat de l’animal en lui-même, cage à hamster, litière et arbre à chat, laisse et niche du chien, vaccinations …) et les frais annuels : nourriture, toilettage selon le type d’animal, litière (chat, hamster, cochon d’inde …), mutuelle santé si vous souhaitez l’assurer, coût des produits de traitement de l’eau et électricité pour un aquarium, frais de garde si vous partez en vacances et que vous n’avez personne pour le faire garder et la liste n’est pas exhaustive.

Selon l’âge, le caractère et les goûts de l’enfant, le choix de l’animal sera différent. Si l’enfant est trop petit pour s’occuper lui même de l’animal, faites un choix qui ne sera pas contraignant pour vous. Un poisson combattant dans un bocal ne nécessitera par exemple que peu de soin : le nourrir chaque jour (mais il peut exceptionnellement rester quelques jours sans manger en cas d’absence) et changer l’eau de son bocal régulièrement. Si l’idée de changer une litière vous rebute, ne prenez pas d’animaux en cage type lapin, hamster, souris ou de chat sauf si ce dernier dispose d’un espace extérieur pour aller et venir à sa guise (pensez éventuellement à faire installer une chatière).

Si votre enfant veut avant tout faire de gros câlins à son animal, prenez une espèce réputée pour sa douceur avec les enfants. Un chien est bien souvent plus affectueux qu’un chat. Mais il existe tant de races de chien qu’il faut bien se documenter avant de choisir son compagnon. Outre le fait que certaines races ne soient pas conseillées avec les enfants, certains chiens seront de nature peureuse et donc difficilement compatibles avec un enfant vif. D’autres sont très pantouflards donc ne conviendront pas à une famille très active qui aime faire de grandes balades. A l’inverse, une famille casanière ne pourra adopter un chien qui a beaucoup besoin de se dépenser !

Dans tous les cas, quel que soit l’animal choisi, renseignez-vous au maximum au préalable sur les besoins relatifs à l’espèce, sur la place que vous pouvez lui octroyer dans votre foyer tant au sens propre qu’au sens figuré, sur le coût que l’animal va générer pour votre budget et les contraintes qui vont découler de sa présence (le sortir, le nourrir, le soigner, changer sa litière, etc …).

Enfin, même si nous sommes tout à fait favorables à l’adoption d’animaux abandonnés, faites attention si vous optez pour ce choix car vous ne connaissez pas ce qu’a vécu l’animal adulte que vous allez accueillir ni son comportement à l’égard d’un enfant. Cette solution est donc peut être à privilégier seulement pour les familles ayant une grande connaissance des animaux plutôt que pour une famille qui déciderait de prendre un animal pour la première fois.

Pour clore cet article, nous avons dressé une liste (là encore non exhaustive) des animaux de compagnie qui peuvent faire le bonheur de vos enfants en vivant et grandissant à leurs côtés : chats, chiens, poissons, oiseaux, tortues, rongeurs (hamsters, furets, rats, cochons d’inde, lapins, souris, chinchillas, etc …). Alors, prêt à rejoindre les milliers de foyers français qui possèdent un ou plusieurs animaux ? Ou peut-être en avez-vous déjà ? Qui s’en occupe : vous ou les enfants ? Etait-il là avant les enfants ou est-ce vos enfants qui vous ont réclamé la présence d’un animal ?

Un grand merci à Kharoline qui a fait la jolie illustration de la petite fille au chat spécialement pour cet article ! Nous vous invitons à suivre ses aventures illustrées pleines d’humour sur son blog !

Des vacances avec bébé en toute sérénité !

Bonjour,

Cette semaine, nous allons aborder un sujet bien d’actualité : les vacances … et tout particulièrement les vacances avec bébé !

Certains n’osent pas partir tant que bébé est tout petit car il y a tellement de choses à prévoir et à emporter avec bébé que cela peut vite tourner au cauchemar. Pourtant, il y a bien des avantages à voyager avec bébé à commencer par la gratuité des transports. En avion comme en train, bien souvent bébé ne paiera pas jusqu’à ses 2 ans. L’autre avantage majeur est la gratuité des activités pour un tout petit : parc animalier, musée, etc …

Avant de décider de partir en vacances avec bébé, simplifiez-vous la vie au maximum et anticipez les choses. Les vacances doivent être une période de détente et non de stress. Aussi, nous vous conseillons de choisir un lieu de villégiature pratique à tous les niveaux. Si vous partez en voiture, privilégiez une destination pas trop éloignée de chez vous de manière à ne pas avoir trop de route à faire (quelques heures en journée) ou bien atteignable en une nuit pour vivre un voyage serein en partant le soir. C’est l’occasion par exemple de découvrir des coins de France que vous ne connaissez pas ! Vous aurez le temps de barouder en famille quand votre enfant aura grandi !

Si vous prenez l’avion ou le train, mieux vaut également privilégier une destination qui ne vous fera pas passer de longues heures dans ces transports. Préparez un sac à langer composé d’un tapis à langer, du nombre de biberons et de bouteilles d’eau nécessaires, des doses de lait préparées à l’avance, un nombre suffisant de couches, de bavoirs, un sac à linge sale, une ou deux tenues de rechange selon le temps du trajet, un sac à couches si vous ne pouvez pas jeter les couches immédiatement ou que vous utilisez des couches lavables. Il en existe de toutes tailles, ils sont imperméables et ne laissent pas filtre les odeurs car ils se referment généralement grâce à une fermeture éclair. Prévoyez également suffisamment de lingettes, qu’elles soient lavables ou jetables ainsi qu’un brumisateur pour la chaleur. N’oubliez pas de garder à portée de main doudou et tétines éventuelles, retenues par un attache-tétine pour ne rien perdre. Enfin, préparez un kit pharmacies au cas où (doliprane, pansement, etc …).

522137_247411565402616_675207741_n

Illustration de Fanala du blog BB en route

Si vous voyagez en voiture, prévoyez des pare-soleil et enduisez régulièrement bébé de crème car, selon la position du soleil, des pare-soleil latéraux ne suffisent pas toujours et les rayons UV peuvent atteindre bébé par les pare-brise avant et arrière. Si bébé a du mal à s’endormir, préparez un CD de berceuses ou une playlist sur votre smartphone qui pourra l’apaiser et l’aider à s’endormir. Il existe également des mobiles musicaux que l’on peut fixer facilement à une poussette, une nacelle, un siège-auto.

Pour l’hébergement, choisissez une formule pratique, vous permettant d’être à l’aise et d’avoir du confort avec votre enfant. Pensez à une location de logement plutôt qu’à une chambre d’hôtel où il sera moins simple de chauffer un biberon, de stocker des denrées réfrigérées, d’installer un lit bébé … Dans tous les cas, privilégiez un hébergement de plain pied ou pourvu d’un ascenseur si c’est en hôtel ou un appartement en location par exemple, afin de rendre les transports des équipements plus faciles (poussette, lit bébé, transat, etc …).

Si vous avez un budget serré, un échange de maison peut être une solution vous procurant beaucoup de confort avec votre bébé tout en limitant grandement vos frais ! Des solutions adaptées aux tout petits sont également prévues dans beaucoup de résidences de vacances type Pierre et Vacances, Center Parcs. Les hébergements sont adaptés et vous pouvez même sortir parfois sans bébé car des garderies sont à votre disposition.

Enfin, pour les activités, ne prévoyez pas trop de choses, sinon ça va être la course et vous risquez d’être stressés sachant qu’un bébé nous oblige bien souvent à nous adapter et à revoir nos priorités (siestes, biberons à heures fixes, etc …). Aussi, même si vous avez plusieurs semaines de vacances, n’entreprenez pas forcément un tour de France des grands parents, oncles et tantes et autres amis pour présenter bébé. Prenez un peu de temps pour vous, vous en avez certainement besoin et reposez-vous !

576084_288214047977991_1120632009_n

Illustration de Mademoiselle Maman

Et pour plus d’astuces sur les voyages avec enfants, nous vous conseillons l’excellent dossier rédigé par Papa Blogueur !

Bonnes vacances !

Et pourquoi pas une Baby Shower ?

Bonjour tout le monde,

Cette semaine, nous allons aborder sur le blog le phénomène des Baby Showers ! Traditionnellement pratiquées aux Etats-Unis, elles tendent à se répandre et se démocratiser en France, même s’il y a des réticences chez certaines à l’idée de faire une fête pour bébé avant sa naissance, par superstition. Dans ce cas, il est toujours possible de l’organiser quelques mois après l’arrivée de bébé !

Une baby shower, c’est quoi ?

baby pop's party

photo : site Baby Pop’s Party

Il s’agit d’une fête prénatale, de tradition américaine donc, qui consiste à faire la fête entre copines avant l’arrivée de bébé. Comme on fête son enterrement de vie de jeune fille, on fête désormais la fin de sa vie avant bébé.

Organisée par les amis ou les collègues, la baby shower a généralement lieu l’après-midi sous forme de goûter composé de bonbons et douceurs en tout genre, ainsi que de l’indispensable gâteau de couches ou « diaper cake », emblématique de l’évènement.

Tout comme pour un anniversaire, une baby shower est axée sur un thème et la décoration s’y rapporte. Par exemple, ci-dessous, le thème était la mer :

Nautical_Baby_Shower_01

Les photos sont issues du blog Zoom Theory, repérées sur le blog Happy Chantilly

Nautical_Baby_Shower_06

Pendant un goûter de baby shower, la future maman est « inondée » de cadeaux, d’où le terme de « shower » pour la préparer à sa future vie de maman : des hochets, des couches, des bodies, doudous ou autres jolis objets qui sauront plaire à bébé.

L’après-midi est ponctué de confidences entre amies, on regarde les photos des échographies et on joue à des jeux comme deviner le sexe ou le prénom du bébé, le tour de ventre de la future maman ou encore à deviner quelles participantes se cachent derrière les photos de bébés (chacune des convives apporte donc une photo d’elle quand elle était bébé. On peut également faire des jeux de vitesse comme la première qui termine son biberon ou qui arrive à placer une poupée dans une écharpe de portage correctement, etc … Vous trouverez plus de trente idées de jeu si vous souhaitez organiser une baby shower pour une amie sur le site Aufeminin.com.

En effet, on voit fleurir de plus en plus d’agences spécialisées dans les baby showers comme Baby S Event à Paris ou Baby Pop’s Party à Bordeaux mais rien ne vous empêche de l’organiser vous-même pour vous ou pour une amie. Toutefois, cela nécessite beaucoup de travail pour une femme enceinte entre la cuisine et la décoration, d’autant qu’une baby shower a généralement cours durant les deux derniers mois de la grossesse donc il peut être pertinent de déléguer l’organisation à une entreprise spécialisée qui peut vous fournir certaines prestations ou même s’occuper de tout dans les moindres détails (décoration, traiteur, photographe, petits présents pour les convives, album photo souvenir par la suite, etc …

De quoi garder de magnifiques souvenirs de sa fin de grossesse et passer un agréable moment entouré de toutes ses amies !

Alors, prêtes à adopter et pratiquer cette nouvelle fête dans votre vie et celle de vos proches ?